Vente de Noël en cours !
🎁Consultez nos offres festives ici 🎁

🎁 Vente de Noël en cours ! Consultez nos offres festives ici 🎁

VENDREDI NOIR - Jusqu'à 50% de réduction Tests, Recharges & Suppléments
Table des matières

Tout ce qu'il faut savoir sur les spermocèles

Vous craignez d'avoir un spermocèle ? Si vous découvrez une grosseur dans vos couilles, il est compréhensible que vous soyez inquiet. Surtout si vous tombez sur Google et que vous n'entendez que le pire. En réalité, il n'y a généralement pas lieu de s'inquiéter d'un spermocèle, mais il est utile de savoir exactement de quoi il s'agit et comment il peut être traité, afin d'avoir l'esprit tranquille.

Nous vous expliquons ici ce qu'est exactement un spermocèle et en quoi il diffère des bosses et protubérances plus sinistres qui se trouvent dans votre bidon.

 

Qu'est-ce qu'un spermocèle ? 

A spermocèle est un kyste qui se développe dans l'épididyme - un tube enroulé derrière chaque testicule qui recueille et transporte les spermatozoïdes. Il s'agit d'une affection assez courante, affectant environ 30% d'hommes. Pour la plupart des personnes, un spermocèle n'entraîne aucune douleur, gêne ou complication.

 

Quelles en sont les causes ?

Nous savons qu'un spermocèle est une obstruction des tubes qui transportent les spermatozoïdes, mais nous n'en connaissons pas encore les causes. Cela signifie qu'il n'y a rien à faire pour prévenir un spermocèle, mais aussi qu'il est inutile de s'attarder sur la possibilité qu'il se produise. 

 

Quels sont les symptômes ? 

Les spermocèles sont généralement indolores et peuvent donc facilement passer inaperçus. Ils ne peuvent pas non plus être vus lors d'un examen visuel parce qu'ils sont contenus dans le scrotum, mais ils peuvent être sentis. 

Un spermocèle se présente sous la forme d'une masse lisse et ferme près du sommet ou de l'arrière du testicule. La masse se trouve dans le scrotum, pas dans les testicules. Ne vous inquiétez donc pas, ce n'est pas un signe de cancer des testicules.

 

Comment puis-je contrôler efficacement mes testicules ?

Il est toujours bon de vérifier la santé de ses testicules, car le cancer des testicules est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes âgés de 20 à 40 ans. 

Notre article "Comment s'auto-examiner les testicules". vous guidera sur la manière de vous contrôler et sur les éléments à surveiller. Il est conseillé d'effectuer un autocontrôle une fois par mois, afin de ne pas risquer de manquer un changement. Si vous sentez une masse ferme près du testicule, il peut s'agir d'un spermocèle.

Votre médecin peut généralement utiliser un examen physique pour diagnostiquer un spermocèle. Il peut également effectuer un transillumination en faisant passer une lumière dans le scrotum afin d'examiner clairement le système pour s'assurer qu'il s'agit bien d'un spermocèle.

 

Comment savoir s'il s'agit d'un spermocèle ou d'un cancer ? 

Le fait de sentir une grosseur dure là où elle ne devrait pas se trouver est toujours un choc. En sentir une sur le scrotum peut être une plus grande frayeur. 

La grande différence entre un spermocèle et un cancer du testicule est qu'un spermocèle ne se trouve pas sur le testicule, mais dans le scrotum et les cordons et veines qui vont vers le testicule. Une tumeur testiculaire se présente généralement sous la forme d'une masse dure sur le testicule.

 

spermocèle ou cancer

 

L'examen régulier de vos boules peut vous aider à remarquer la différence, mais il est impossible de vous donner un diagnostic fiable. Il peut être tentant de ressentir quelque chose d'inhabituel, de le chercher sur Google et de le considérer comme un kyste inoffensif. Mais cela peut avoir des conséquences très dangereuses. Les bosses sur ou autour des testicules peuvent être des kystes inoffensifs, mais elles peuvent aussi être des symptômes d'oreillons, de chlamydia, de cancer ou de hernie. Il ne faut donc pas les ignorer et le seul moyen de faire la différence est de procéder à un examen médical - n'hésitez donc pas à appeler votre médecin.

 

Comment se débarrasser d'un spermocèle ? 

Pour la plupart des gens, un spermocèle ne provoque ni douleur, ni gêne, ni complications, et il n'est donc pas nécessaire de s'en débarrasser. Votre médecin se contentera de le surveiller régulièrement et vous demandera de faire de même.

Si un spermocèle devient trop important et potentiellement douloureux, un traitement peut s'avérer nécessaire. Étant donné qu'il reste encore beaucoup à faire en matière de traitement et de recherche sur le spermocèle, les options sont limitées :

Thérapie médicale. Vous pouvez prendre des médicaments oraux tels que l'aspirine pour aider à réduire la douleur et le gonflement, mais il n'existe pas de médicament spécifique pour le spermocèle.

Thérapie mini-invasive. Il existe deux options que votre médecin peut prendre pour réduire ou retirer le spermocèle :

Aspiration. Le médecin utilise une aiguille, ponctionne le spermocèle et draine le liquide.

Sclérothérapie. Le médecin injecte un agent irritant dans le kyste. Cela favorise la guérison et empêche le liquide de s'accumuler à nouveau.

Aujourd'hui, les deux ces options peuvent fonctionner mais elles ne sont généralement pas pratiquées. En effet, il existe un risque d'endommager la trompe - l'épididyme - ce qui entraînerait des complications plus graves en matière de fertilité. Il est également assez fréquent que la spermatocèle réapparaisse après cette intervention, qui n'est donc pas une solution garantie.

La dernière option est thérapie chirurgicale. Il s'agit d'une spermocélectomie, qui n'est nécessaire que dans les cas symptomatiques de spermocèle. La spermatocélectomie consiste à retirer le kyste tout en conservant les organes génitaux intacts, et peut être réalisée en moins d'une heure. 

Cependant, dans certains cas, l'épididyme est partiellement ou entièrement retiré lors d'une spermatocèle, ce qui peut entraîner la stérilité.

 

Un spermocèle peut-il entraîner une infertilité ? 

Si vous êtes très inquiet après avoir lu cela, la bonne nouvelle est qu'un spermocèle n'est pas connu pour être une cause d'infertilité. Il s'agit généralement d'une pathologie totalement asymptomatique qui ne vous causera aucune difficulté.

Le risque d'infertilité est lié aux traitements et non au kyste lui-même. Cela ne signifie pas qu'il faille ignorer l'enflure ou la douleur, mais si vous envisagez la possibilité d'avoir besoin d'un traitement médical, parlez de fertilité avec votre médecin. Si vous risquez de devenir stérile après un traitement nécessaire, vous pouvez toujours congeler vos nageurs pour l'avenir !

 

Alors, un spermocèle ? Il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Il s'agit d'un problème très courant qui n'évolue que rarement vers un problème plus grave. N'oubliez pas de vous soumettre à des contrôles mensuels et de signaler tout changement suspect à votre médecin. Votre corps sait très bien vous faire savoir quand quelque chose ne va pas, alors n'hésitez pas à l'écouter.

Test de sperme ExSeed

En savoir plus sur notre appareil

Plus de explorer

Rechercher