Mythes et réalités sur la fertilité masculine

Mythes et réalités sur la fertilité masculine
Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel :

Mythes et réalités sur la fertilité masculine

When it comes to male fertility – it’s important to get your head around the facts. But with so many myths out there and the whole internet heaving with contradictory information, sometimes it’s tough to separate fact from fiction. Here we bust some of the most common male fertility myths – and give you the info you can trust.

Male Fertility Myth #1: Fertility Struggles Usually Come Down To The Woman

 

Male Fertility Fact:

This is definitely not true – and one myth we really need to bust.
For too long, it has been assumed that fertility struggles –  from finding it hard to conceive to recurrent miscarriage – are largely down to female factors. The fact is, that when it comes to infertility, it is fairly evenly split between male and female issues. For couples experiencing infertility, research indicates that around 40% of cases are down to male factors, 40% are due to female factors and 20% are a combination of both partners.
The narrative that infertility generally only impacts women puts unfair pressure on our female partners, which is something we need to challenge. It is also one reason why there is such a lack of research and support around male infertility – and why men often feel sidelined and overlooked during their fertility journey. If you are trying for a baby with a partner, it’s important to start this journey together from the very start and remember that your individual fertility is equally important. Testing at the same time and making lifestyle changes together will not only give you the best chance at conceiving, but will also strengthen your partnership.

Male Fertility Myth #2: A Man’s Age Has No Impact On His Fertility

 

Male Fertility Fact:

It’s easy to see why this myth is believed by so many – it is certainly possible for men to have children much later in their life compared to women. Whilst women have a finite number of eggs that declines with age – and menopause gives a clear ‘end point’ to their baby-making years – men can have many children much later. In 2012 Ramjit Raghav became the world’s oldest father at 94! However, just because it is possible, doesn’t mean it’s common – and it also doesn’t mean that age has no impact on male fertility.
On the contrary, just like female fertility, male fertility reduces with age – albeit more gradually. As men get older, their testosterone levels decline, which can have a knock on effect on sperm production. Even if you are still producing enough sperm to get your partner pregnant – the quality of the sperm may be poor. You may find that the sperm morphology and motility are sub-optimal and the sperm cells are also more at risk of DNA Fragmentation. These issues can not only make it harder to conceive, but they can also lead to a high risk of birth defects.
If you are looking to conceive later in life, it’s a good idea to get your sperm analysed for motility, count and morphology, using our at-home Exseed sperm test. It’s also worth investigating DNA Fragmentation, as this can be more common with age – Examen Lab is a great company that specialises in this.

Male Fertility Myth #3: Certain Sexual Positions Can Improve Your Chances of Conceiving

 

Male Fertility Fact:

This is a male fertility myth that gets a lot of air time. When you start trying for a baby, you’ll find endless blogs on the ‘best sex to conceive’. You might even hear stories from people who claim that certain positions not only helped them get pregnant but even influenced the gender of their baby! Whilst it can be fun to try out a bunch of new positions when trying to conceive, the fact is that it doesn’t really matter how you do it – as long as you’re doing it! Healthy sperm are pretty fast movers and will make their way to the cervix in seconds and the fallopian tubes – regardless of the position you’re in.
Instead of positions, you want to focus on the regularity and timing of your sex life. Regular ejaculation can actually help to improve your sperm health as sperm left in the testicles for too long can become damaged. It’s recommended to have sex every other day when trying to conceive and then at least once a day during your partner’s fertile window (the few days surrounding ovulation). 

Male Fertility Myth #4: The More Semen You Have – The More Fertile You Are

 

Male Fertility Fact:

This is a bit of a complex myth to bust – because there is a slice of truth in it. Low semen volume can be an indication of a few issues that can make conceiving harder. It could be a symptom of retrograde ejaculation – a condition where the semen goes into your bladder rather than out your penis when you orgasm. It might also be a sign of low testosterone, which can have a negative effect on sperm production. The WHO recommends that the optimal semen volume range starts at around 1.5ml, so if you are concerned that you’re not producing enough, definitely reach out to your doctor.

That said – it’s important to remember that lots of semen doesn’t necessarily equal high fertility. You may have a high semen volume, but if the sperm cells inside are slow, damaged or abnormally shaped – it can lead to issues with fertility. You might even have an optimal semen volume with absolutely no sperm inside it – known as azoospermia. It’s really important not to judge your semen by its cover (so to speak). We can’t see sperm quality with the naked eye, so getting your sperm tested and analysed is the best way to understand your fertility.

Male Fertility Myth #5: Testosterone Supplementation Can Help You Get Pregnant

 

Male Fertility Fact:

It’s easy to see why men may think this is true – testosterone is important for sperm production and fertility, so surely more of it is not a bad thing? Wrong.
It’s true that low testosterone levels can make getting pregnant harder, but testosterone supplementation can actually inhibit your body’s natural production of the hormone and throw everything off balance. This also goes for steroids – synthetic hormones that some men take to increase strength and muscle mass.
If you are struggling with low testosterone and want to conceive in the near future you should always let your doctor know your plans as they will be able to prescribe medication that can help, not hinder, your chances of conceiving. You could also always try natural testosterone boosters like increasing your exercise levels, lifting weights, and eating foods that are high in protein, magnesium, and zinc. You can also take suppléments to support healthy conception – supplementation has actually been found to increase the chance of pregnancy in infertile men by 197%.

There is a lot of misinformation out there guys, but remember – if in doubt check in with healthcare professionals and not just Dr Google. The ExSeed app allows you to speak directly to experts after your sperm test – which means you’ve got guidance you can trust in the palm of your hand, for the next stage of your fertility journey.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel :

Plus de explorer

Endométriose et fertilité
Fécondité

Guide de l'endométriose et de la fertilité

L'endométriose est une maladie qui touche une femme sur dix et les personnes ayant des règles, mais elle est souvent mal diagnostiquée et mal comprise. Bien que de nombreuses femmes atteintes d'endométriose puissent concevoir naturellement, il est possible que la maladie ait un impact sur la fertilité.

Lire la suite "
glaire cervicale et fenêtre de fertilité
Fécondité

La glaire cervicale et la fenêtre de fertilité

Qu'en est-il de la glaire cervicale ? Si vous êtes un homme, la glaire cervicale ne vous est peut-être pas familière, mais elle pourrait bien être l'ingrédient magique qui vous aidera dans votre quête de fertilité. Nous vous présentons ici

Lire la suite "

Porter des pantalons et des sous-vêtements serrés

Des études montrent que les hommes qui portent des sous-vêtements amples ont une concentration de sperme et un nombre total de spermatozoïdes plus élevés que les hommes qui portent des sous-vêtements plus serrés. Alors, laissez tomber les vêtements serrés et portez des vêtements amples pour donner de l'air à vos testicules.

CONCLUSION : apprenez-en davantage sur la façon dont la chaleur peut affecter la qualité du sperme. ici.

Stress

Outre un taux de mortalité plus élevé et diverses maladies, le stress est associé à une mauvaise qualité du sperme. On sait que le stress est associé à une baisse du taux de testostérone et au stress oxydatif, tous deux jouant un rôle essentiel dans la production et le maintien de spermatozoïdes sains.

CONCLUSION : Si vous vous sentez stressé, nous vous recommandons de vous faire aider afin d'avoir une santé mentale équilibrée. Pour un guide de gestion du stress, téléchargez le L'application ExSeed est gratuite et vous pouvez commencer votre plan d'action personnalisé dès aujourd'hui.

Activité physique

Des études scientifiques montrent que les hommes qui sont physiquement actifs ont de meilleurs paramètres de sperme que les hommes inactifs. Les spécialistes de la fertilité affirment également qu'une activité physique régulière a un impact bénéfique sur les paramètres de fertilité du sperme et qu'un tel mode de vie peut améliorer le statut de fertilité des hommes.

En donnant la priorité à l'exercice physique, vous pouvez améliorer votre santé générale et obtenir des spermatozoïdes sains et rapides qui ont de bonnes chances de féconder un ovule.

CONCLUSION : Essayez d'intégrer l'exercice dans votre programme hebdomadaire pour vous assurer de faire de l'exercice au moins deux fois par semaine. Nous recommandons une combinaison d'entraînement cardio et d'exercices de musculation. Plus d'informations sur l'exercice et la fertilité masculine sur notre blog.

Nutrition

Restauration rapide
Les aliments transformés nuisent à la santé des cellules productrices de sperme et provoquent un stress oxydatif, ce qui entraîne une baisse de la qualité du sperme. Une consommation importante de malbouffe (chaque semaine) peut augmenter la probabilité d'infertilité, car les hommes qui consomment de grandes quantités d'aliments malsains risquent d'avoir un sperme de mauvaise qualité. En plus de nuire à votre fertilité, la malbouffe fait grossir votre tour de taille, nuit à votre système cardiovasculaire et à vos reins, entre autres.

Légumes
Manger plus de fruits et de légumes peut augmenter la concentration et la mobilité de vos spermatozoïdes. Il est important que vous ayez une alimentation saine, riche en antioxydants, et que vous mangiez des légumes tous les jours. Les aliments tels que les abricots et les poivrons rouges sont riches en vitamine A, qui améliore la fertilité masculine en favorisant la santé des spermatozoïdes. Les hommes qui présentent une carence en cette vitamine ont tendance à avoir des spermatozoïdes lents et paresseux.

En-cas/boissons sucrés : plusieurs fois par semaine La consommation excessive d'articles à forte teneur en sucre peut entraîner un stress oxydatif, qui a un impact négatif sur les niveaux de testostérone et la motilité des spermatozoïdes. Les collations et les boissons sucrées sont également fortement associées à l'obésité et à une faible fertilité.
CONCLUSION : Pour améliorer la qualité du sperme, évitez les fast-foods, les aliments transformés et les collations ou boissons sucrées. Vous devez mettre en place un régime alimentaire sain et prudent, rempli de super aliments nécessaires à une bonne production de sperme. Consultez notre guide pour Super aliments pour la fertilité masculine. Pour orientation personnalisée et un soutien sur la manière dont vous pouvez commencer à améliorer la santé de votre sperme, consultez la page Bootcamp.

Chaleur

La chaleur directe peut empêcher la production optimale de sperme et endommager l'ADN des spermatozoïdes. Les spermatozoïdes aiment les environnements dont la température est inférieure de quelques degrés à celle du corps. Évitez la surchauffe des couvertures chaudes, des sièges chauffants, de la chaleur de votre ordinateur portable, des douches chaudes et des saunas.

Fumer des cigarettes

L'exposition à la fumée de tabac a des effets négatifs importants sur la qualité du sperme. Les dommages causés par les cigarettes et la nicotine dépendent bien sûr du nombre de cigarettes que vous fumez par jour et pendant combien de temps, mais même une faible consommation (jusqu'à 10 cigarettes/jour) peut inhiber la production de sperme sain.  

CONCLUSION : Restez aussi loin que possible de la cigarette si vous vous souciez de votre santé générale et de votre fertilité. Lire la suite ici.

Téléphone portable

Lorsque vous avez votre téléphone portable dans votre poche avant, vos testicules sont exposés aux rayonnements électromagnétiques, dont les études ont montré qu'ils endommagent les spermatozoïdes. Mettez votre téléphone dans la poche arrière de votre pantalon ou dans la poche de votre veste.

IMC

Il existe un lien évident entre l'obésité et la réduction de la qualité du sperme. Cela s'explique, du moins en partie, par le fait que les hommes obèses peuvent présenter des profils hormonaux reproductifs anormaux, ce qui peut nuire à la production de sperme et entraîner l'infertilité. 

Un IMC supérieur à 30 peut entraîner plusieurs processus dans le corps (surchauffe, augmentation du stress oxydatif dans les testicules, dommages à l'ADN des spermatozoïdes, dysfonctionnement érectile) qui peuvent avoir un impact négatif sur la fertilité masculine. Cela peut entraîner des problèmes lors des tentatives de conception.  

CONCLUSION : L'IMC est l'un des facteurs de risque qui influencent la qualité du sperme et, par exemple, la motilité des spermatozoïdes.  

Alcool

Une bière ou un verre de vin de temps en temps ne nuisent pas vraiment à la qualité du sperme. Mais une consommation excessive d'alcool (plus de 20 unités par semaine) peut réduire la production de spermatozoïdes normalement formés, nécessaires à une grossesse réussie.

CONCLUSION : Si vous voulez rester en sécurité, ne dépassez pas 14 unités d'alcool par semaine. Pour plus d'informations sur la façon dont l'alcool peut affecter la fertilité masculine, jetez un coup d'œil à notre blog : "L'alcool et la qualité du sperme".

Âge